Réanimation pédiatrique et néonatalogie
Technique et soins de réanimation
 
Des soins hautement techniques ...

Suppléance :

  • Assistance respiratoire : ventilation mécanique invasive ou non invasive, OHF, Lunette Haut-débit, Monoxyde d’azote
  • Rénale : dialyse péritonéale
  • Hémodynamique : recours aux inotropes et/ou aux amines vasopressives,
  • Hypothermie thérapeutique
  • Nutrition parentérale

Techniques invasives :

  • Pression artérielle invasive
  • Cathéterisme central - microcathétérisme
  • Transfusion, Exsanguino-transfusion

Monitoring :

  • Monitoring cardiorespiratoire
  • Echographie cardiaque, rénale, digestive, transfontanellaire
  • Doppler trans-crânien
  • Imagerie médicale
  • EEG et aEEG
Mais également une philosophie de soins ... le soutien au développement sensori-moteur.

L’hospitalisation dans un Service de Réanimation et soins intensifs représente une situation d’extrême vulnérabilité autant pour les parents que pour le nouveau-né. Depuis les années 1960 les soins procurés à ces enfants ont évolué, passant de soins « ciblés sur les problématiques somatiques » vers des soins personnalisés de soutien au développement sensoriel et moteur.


Les Soins de Soutien au Développement de l'enfant que nous réalisons dans nos unités, découlent d’une philosophie de soins centrée sur l’enfant et sa famille. Ces soins font aujourd’hui partie intégrante de la prise en charge de ces nouveau-nés, de ces enfants fragiles et de leurs parents. Ils intègrent le fait que tout nouveau-né à terme ou prématuré, porteur de pathologies parfois lourdes, ne doit pas être considéré comme ayant des manques mais ayant des besoins spécifiques. C'est donc aux soignants de concevoir des soins de prévention individualisés dans un environnement à risque pour leur développement, tant sur un plan physique que sensori-moteur, psychologique, relationnel et cognitif. Un partenariat entre la famille et l’équipe soignante permet la cohérence dans les projets de soins et l’accompagnement des parents.


Le milieu hospitalier dans lequel les nouveau-nés évoluent, est source potentielle de sollicitations intenses: : physiques et psychiques par les parents et les soignants, par les objets physiques et les flux sensoriels très importants (gravitaire, vestibulaire, tactile, auditif, visuel, gustatif, olfactif). Les interactions que nous sollicitons avec l'enfant demandent à être aussi régulières et prévisibles que possible afin qu'il puisse former sereinement des habituations puis de l’instrumentation.

La régulation tonico-posturale et émotionnelle du bébé permet un « dialogue tonique », source première de communication et de relation.

 

Dans nos équipes, les parents jouent un rôle essentiel au sentiment d’être et de bien-être de l’enfant notamment lors des moments de peau à peau lorsque l'enfant peut s’appuyer sur son état tonico-émotionnel.


En pratique quotidienne, le challenge posé par les soins de soutien au développement nécessite une alliance avec les parents et l’adaptation de nos soins de haute technicité aux besoins individuels de chaque enfant.

Ceci est tout à fait possible en recherchant :

  • un partenariat avec les parents,
  • le respect des états de vigilance de l'enfant,
  • l’ajustement des soins au rythme de l’enfant « acteur de son soin »,
  • l’adaptation des postures,
  • le maintien de l’activité orale,
  • l’aspect narratif accompagnant les gestes.