STANDARD : 04 77 82 80 00
URGENCES : 15
Entrez vos mots clés
RECHERCHE
Dernières publications
Imagerie - Présentation de l'activité (12/08/2016)
Radiologie
 
Pôle IMAGERIE MORPHOLOGIQUE ET FONCTIONNELLE
Chef de Pôle : Pr Pierre CROISILLE
Chef de Service : Pr Pierre CROISILLE

Présentation de l'activité de soins
 

Composante du pôle IMOFON (Imagerie Morphologique et Fonctionnelle), le Département de Radiologie fonctionne 24h/24 pour la prise en charge des urgences, il a pour finalité de réaliser les différents examens à but diagnostique et/ou thérapeutiques des patients hospitalisés, consultants et externes. L'activité de radiologie est présente sur trois sites géographiques du CHU : Hôpital Nord, Hôpital Bellevue, Hôpital de la Charité et à l'USN1 de la Talaudière.

Sur l'ensemble des prestations se dégagent six missions :

  • une mission diagnostique permettant la prise en charge globale de toutes les demandes radiologiques de nature morphologique ou fonctionnelle des différents organes ;
  • une mission thérapeutique ;
  • une mission de continuité des soins dans une dynamique pluridisciplinaire ;
  • une mission de recherche clinique et de développement thérapeutique ;
  • une mission d'enseignement : par sa composante universitaire, le département assure la formation et l'enseignement des radiologues, des étudiants en médecine et des manipulateurs en électroradiologie médicale ;
  • une mission d'assurance qualité et d'évaluation technique et économique au niveau des pratiques médicales et paramédicales.

Pour répondre à ces missions, le plateau de radiologie de l'hôpital Nord (bâtiment H niveau +1)s'appuie sur un équipement de haute technologie :

Imagerie en coupes :

  • 1 IRM de Recherche  (nouveau) :  Le secteur s'est dotée d’une nouvelle machine 3T dédiée 50% de son temps à la clinique et 50% à la recherche, et d’une cellule de Recherche en Imagerie (CRI) pour animer les activités sur cet équipement de prestige. Cette salle est par ailleurs équipée d’une chaine multi-noyau, permettant l’imagerie des noyaux exotiques autre que l’hydrogène (P31, F19..) et d’un ergomètre IRM compatible (Co-financement FEDER, CG42 et Saint Etienne Métropole). 
  • 3 scanners, dont un "bitube". Ses performances en terme de résolution temporelle favorisent l'acquisition de l'imagerie cardiaque un autre intégrant une activité interventionnelle et un troisième dédié à l'urgence.

Le principe du scanner consiste à réaliser des images en coupe fines du corps humain. Le scanner utilise des rayons X des précautions spécifiques seront prises pour la femme enceinte, c'est pourquoi il est important de le signaler. Au lieu d'être fixe, le tube de rayons X tourne autour du patient et grâce à un système informatique puissant, des images sont obtenues. Dans la plupart des cas, un produit de contraste à base d'iode est injecté par voie veineuse pour améliorer leur qualité. C'est un examen rapide et indolore. Cette activité est parfois réalisée grâce à la télétransmission d'images dans le respect des exigences de la déontologie médicale notamment en matière de confidentialité.

  • 6 IRM dont une 3 Tesla orientée vers la neurologie, les organes profonds et la recherche, sont gérées dans le cadre de deux GIE : IRMAS et Centre-Loire.

IRM veut dire Imagerie par Résonance Magnétique. Le mot "magnétique" indique que l'appareil comporte un gros aimant, le mot "résonance" indique que l'on va utiliser des ondes de radiofréquence (comme celles des téléphones portables) pour faire vibrer les nombreux noyaux d'hydrogène composant les tissus du corps humain et fabriquer ainsi des images. L'examen dure en moyenne de 15 à 30 minutes, allongé confortablement installé le patient doit rester parfaitement immobile. Certains examens nécessitent une injection intraveineuse de produit de contraste. Le bruit de l'appareil peut être désagréable, mais l'examen est non irradiant. Le signalement de prothèses métalliques et d'une réaction claustrophobe font l'objet d'un questionnement du patient avant l'examen.

Imagerie vasculaire et interventionnelle :

Ce secteur qui présente les mêmes garanties d'asepsie qu'un bloc opératoire s'articule autour de 7 salles d'examens : 2 salles de coronarographie (pôle CV); 3 salles de rythmophysiologie (pôle CV); 2 salles de radiologie vasculaire et interventionnelle (pôle IMOFON).

  • L'une des deux salles de radiologie vasculaire (biplan) dispose d'un équipement innovant disposant de dispositifs de réduction de dose de rayonnement X. Cet équipement offre aux patients une prise en charge optimale de toutes les pathologies vasculaires cérébrales et de la moelle. Grâce à la technologie rotationnelle, les reconstructions en trois dimensions fournissent aux médecins radiologues les images obtenues par une salle vasculaire et par celles d'un scanner notamment pour les pathologies osseuses et musculaires.

Imagerie conventionnelle et échographie :

Le secteur adulte (bâtiment H niveau +1) dispose de neuf salles de radiologie conventionnelle et d'échographie pour répondre à l'activité programmée.

  • 1 salle capteur plan mobile
  • 3 salles télécommandées
  • 1 salle à orientation pneumologique
  • 1 panoramique dentaire numérique
  • des équipements de radiologie mobile (dont certains disposent de la technologie capteur plan)
  • 3 salles d'échographie (doppler couleur)

Le secteur des urgences (bâtiment G niveau 0 &-1)

  • 1 scanner dédié à l'urgence
  • 1 salle d'échographie dédiée à l'urgence
  • 1 salle télécommandée
  • 1 salle double capteur plan


L'ensemble de ces modalités est connecté à un système d'archivage et de communication des images médicales appelé PACS mutualisé. Il répond aux besoins du CHU et des établissements de soins du territoire. La production des images et celle du compte-rendu alimente en temps réel le dossier médical informatisé du patient.